La Cassidaine en Provence, les produits de beauté à croquer tous les mois

By  |  0 Comments

La Cassidaine, ce nom invite aux voyages, à la détente, à la relaxation. Cela tombe bien, La Cassidaine en provence propose des produits de beauté qui à coup sûr vous rendrons accro. Le concept? un nouveau parfum est lancé chaque mois en fonction des saisons, des récoltes du moment. Chaque mois, les gels douches et laits hydratants se parent de nouveau parfum.

Priya Faure, la fondatrice, nous parle de La Cassidaine en Provence. Alors sur quel parfum allez-vous craquer les intemporels ou les surprises mensuels?

Pourquoi avoir donné le nom La Cassidaine en Provence à votre marque?

La Cassidaine est le nom des habitantes de Cassis. Ce nom m’est apparu assez instantanément lorsque j’ai lancé ma marque : en effet, nos produits sont fabriqués dans le Sud de la France, et notre siège est à Cassis. Depuis, le nom s’est un peu allongé : La Cassidaine en Provence, afin de transmettre davantage encore l’esprit authentique de la marque.

Qui se cache derrière La Cassidaine?

Je m’appelle Priya Faure, j’ai 29 ans. J’ai travaillé pendant un temps dans le web en tant que Chef de Projet sur Paris. Mais depuis longtemps, je songeais à monter ma société. Je me suis finalement lancée en septembre 2014 ; mais c’est à partir d’avril 2015 que les choses ont commencé à devenir sérieuses et à s’accélérer. Je travaille beaucoup, mais, finalement, je ne vois pas les heures passer. J’ai un boulot qui me passionne, ça fait du bien.

Comment vous est venue l’idée de créer ce concept?

Mon concept est de sortir un nouveau parfum par mois, qui suit les récoltes de la saison.  J’ai pensé qu’il serait intéressant de créer plusieurs univers qui s’accorderaient aux saisons. En mon sens, c’est plus amusant : une nouveauté « surprise » par mois, cela crée un petit suspense. Pour le côté pratique, cela permet également de s’y retrouver face à un choix plus réduit , et de se sentir plus responsable, car les ingrédients sont de saison. L’e-shop affiche un calendrier des créations. Par exemple, certains parfums comme le chocolat et le Caramel rappellent davantage la période de Noël. Pour cet été, nous nous sommes plutôt orientés vers des senteurs fruitées, comme la Fleur de Pêcher, et d’autres parfums comme La tomate confites.

dessus-boite

Comment définiriez-vous la femme La Cassidaine?

Je n’ai pas vraiment cherché à élaborer un profil type de « femme La Cassidaine ». Je dirais que La Cassidaine est tout simplement une femme qui est attachée à la beauté au naturel. Elle aime prendre soin d’elle sans en faire trop. Les illustrations qui figurent sur mes produits (réalisés par ma dessinatrice) représentent cette idée à la perfection. Une multitude de femmes, dont le point commun est d’aimer les produits qui allient simplicité et raffinement. Une sorte de retour aux sources !
Mais comme nous sommes « partageuses », nous avons également créé deux shampoing douche pour Homme : Bois de Santal et Vétiver Bourbon. Il y a donc aussi des Cassidains.

C’était important pour vous de faire fabriquer vos produits en France?

Oui, en effet, l’éthique de ma marque repose en grande partie là-dessus. À une époque où beaucoup de marques pratiquent le green-washing {procédé de marketing utilisé par une organisation dans le but de se donner une image écologique responsable, ndlr}, j’ai pensé qu’il fallait revenir aux fabricants artisanaux français qui font des merveilles. Les produits Made in France attestent d’une certaine qualité et d’un soin particulier dans leur composition, qui respectent votre peau.

Pourquoi avoir décidé d’illustrer les bouteilles par une illustratrice?

Les dessins m’évoquent l’enfance, qui donnent un aspect assez ludique, mais ils restent tout de même coquets et raffinés. Pour moi, les dessins sont essentiels dans la mesure où ils représentent l’esprit de chaque parfum ! Je souhaitais que chacun des dessins donne des envies de voyage, tout comme les senteurs de La Cassidaine, et ma dessinatrice a su transmettre ce souhait. Je lui fais totalement confiance, et les clients sont conquis.

CARR-ANNABELLE

Pourquoi avoir choisi de présenter des shampooing gel douche?

Les deux-en-un ne sont, en général, pas vraiment les produits chouchou des femmes, qui pensent qu’un shampoing douche sera trop agressif pour leurs cheveux. Pourtant, il s’agit d’une idée reçue ! J’ai donc voulu rendre ses lettres de noblesse au deux-en-un, que j’affectionnais particulièrement étant enfant, et que j’utilise toujours aujourd’hui ! Si le produit contient les ingrédients adéquats, un shampoing-douche est aussi efficace qu’un shampoing classique. Et, en prime, c’est très pratique pour partir en vacances.

Comment se présente l’avenir La Cassidaine ?

Au beau fixe ! Même si la marque a moins d’un an (c’est encore « mon bébé » !) beaucoup de choses se sont passées depuis sa création. Depuis la réalisation du site, au développement de nouveaux produits tels que la gelée à l’huile d’Argan bio, en passant par la création d’un webzine féminin “ Sugarmag.fr” rattaché à l’e-shop. Nous recrutons continuellement de nouvelles ambassadrices qui présentent nos produits lors de “Beauty Parties”. Aussi nous renforçons en permanence notre présence dans des boutiques de créateurs, ou de bien être.
Récemment, La Cassidaine en Provence a été choisie pour participer aux afterworks de The Beautyst, le fameux site e-commerce de beauté. Les retours sur la marque ont été très positifs, c’est donc assez encourageant pour la suite.

Quelles sont vos prochaines actualités?

En Octobre, nos produits seront distribués par la célèbre Glossybox ! Je suis assez impatiente car cela permettra de faire tester nos produits auprès d’un public averti. Nous allons diversifier les types de produits que nous distribuons. La sortie d’ une version brésilienne et une version chinoise du site.

Tout l’univers de La Cassidaine en Provence à découvrir sur leur site et leur blog .

happywheels

Fondatrice et rédactrice en chef de STYL'IN MAGAZINE. Entrepreneur. Femme du digital et des relations publiques. Je suis basée entre Paris, Lyon, Genève et Abidjan.

Laisser un commentaire