Les huiles nutritives de Laura Sim’s

By  |  0 Comments

Les cheveux sont souvent mis à l’épreuve. Les agressions extérieures {coloration, défrisage, soleil, pollution….} ne font que confirmées cette hypothèse. Mais, également, le fait que les cheveux peuvent être cassants, ternes, fragiles. La marque Laura Sim’s vient répondre à ce besoin d’attention de vos cheveux en annonçant la sortie de 2 huiles nutritives.

Laura sims-001

Ces huiles nutritives sont respectivement à l’argan et au cupuaçu. Que vos cheveux soient frisés, bouclés ou crépus, elles sont faites pour vous.  L’huile d’argan, connu pour être le secret de beauté des femmes méditerranéennes, revitalise et sublime les cheveux ternes. Le cupuaçu, quant à lui, est réputé pour sa capacité à assouplir, nourrir, régénérer la fibre capillaire.

2 huiles précieuses aux vertus multiples

On aime, tout d’abord, leurs couleurs « so juicy ». Ensuite, on craque sur le toucher velours de ces huiles qui ne laissent quasiment pas de gras. Et bien sûr leur odeur qui donne tout de suite des envies d’évasion.

Plusieurs usages peuvent en être faits :

  • en pré-shampooing pour réparer et hydrater
  • avant le brushing pour protéger le cheveu et faciliter le coiffage
  • en soin de nuit pour nourrir intensément

 

Laura sims

La marque Laura Sim’s n’est plus à présenter. Son expertise professionnelle lui permet de sortir des formules uniques et performantes élaborées à partir de principes actifs de dernière génération et d’extraits naturels de plantes et de fruits issus de la biodiversité de la forêt amazonienne. Elle travaille, notamment, pour ses soins ethno-capillaires avec des produits tels que : la noix du brésil, le karité, le cupuaçu et l’olive.

Nous avons rangé ces 2 huiles dans la catégorie coup de cœur beauté de ce début d’année. Et vous, allez-vous les tester? Nous attendons vos avis et commentaires.

happywheels

Fondatrice et rédactrice en chef de STYL’IN MAGAZINE. Entrepreneur. Femme du digital et des relations publiques. Je suis basée entre Paris, Lyon, Genève et Abidjan.

Laisser un commentaire