Ohiri Kreation : une autre façon de voir le poids Akan

By  |  2 Comments

Différente, contemporaine et éthique! C’est ainsi qu’ Akébéhi Kpolo qualifierait sa marque de bijoux OHIRI KREATION. Crée en Août 2011, OHIRI KREATION est la marque qui monte, qui monte. Elle a choisi le poids Akan comme matériel phare de ses créations. Elle nous dit tout sur Styl’In. Entrons dans son univers…

{Boucles d'oreilles "Amy" - Collection METALIK}

{Boucles d’oreilles « Amy » – Collection METALIK}

  • Qui se cache derrière Ohiri Kréation ? Pourquoi vous êtes-vous lancé dans la création ? Vous avez suivi une formation ou vous êtes autodidacte ? 

Je suis une jeune parisienne de 26 ans. Amoureuse de Mode depuis l’nefance. En fait, tout a commencé lorsque j’ai abîmé un collier à ma mère. Je devais avoir une dizaine d’années. C’est en essayant de le réparer que je me suis découverte une passion pour la création de bijoux et l’art manuel d’une manière générale. De là, j’ai pris plaisir à réaliser des pièces pour  moi ou mon entourage.Après l’obtention d’un Master II en Développement durable,  j’ai décidé de réaliser mon rêve de petite fille et j’ai créée Ohiri Kréation en Août  2011.En collaboration avec des artisans ivoiriens, je me suis lancée le défi de proposer des bijoux contemporains raffinés et originaux en poids Akan.

  • Pourquoi avoir choisi le poids Akan comme matériel phare de vos créations ?  

Le poids Akan est l’ancienne monnaie d’échange de l’Ouest africain (Ghana, Togo, Bénin et Côte d’Ivoire). Bien que le système monétaire qui prévalait jadis n’existe plus aujourd’hui, les poids Akan sont toujours présents. Ils sont maintenant utilisés comme ornements ou parures lors d’évènements spéciaux (intronisations, mariages coutumiers,…) Petite, je regardais avec admiration les femmes ornées de gros bijoux en poids Akan, mais justement je les trouvais trop imposants. J’ai choisi de présenter cet élément sous un autre angle, à travers des bijoux dans lesquels je me reconnais. Je suis très attachée à l’histoire de mon pays, proposer des bijoux en poids Akan est un moyen pour moi de présenter un bout de cette histoire.

{Poids Akan}

{Poids Akan}

  • Quels sont les matériaux avec lesquels vous travaillez le plus ?

J’essaie d’ utiliser des matériaux différents à chaque saison, bien que le poids Akan reste la pièce maîtresse de mes collections. Pour la première collection par exemple, j’ai joué avec les pierres semi-précieuses en choisissant des formes et des couleurs originales. Pour la collection « Métalik », comme son nom l’indique j’ai préféré utiliser des métaux (or, argent, bronze, cuivre, laiton,…). Avec la prochaine collection, je travaillerais un autre matériau.

{Bracelet "Poids" }

{Bracelet « Poids » }

  • Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Elles sont multiples. Je tire mon inspiration de tout ce qui m’entoure. Une couleur, une forme, un son,… un rien peu aboutir pour moi à la création d’un bijou ou d’une collection entière. Je ne me balade jamais sans « ma boite à idées », un carnet dans lequel je note tout et où je dessine toutes les créations qui me viennent à l’esprit.

  • Pourquoi avoir choisi de créer des accessoires ? 

Pour moi l’accessoire est une pièce indispensable. Discret ou très apparent il complète une tenue. Depuis petite, je suis fascinée par les accessoires, pour être plus précise par les colliers et les bagues. J’ai la chance d’être très manuelle, il m’a donc paru logique de me lancer ce défi et donner libre court à cette passion.

  • Quel est votre accessoire favori ? 

Actuellement je ne quitte plus le collier Janis. Discret et élégant j’arrive à l’associer à toutes mes tenues.

{Collier "JANIS" - Collection METALIK}

{Collier « JANIS » – Collection METALIK}

  • Etait-il important pour vous de créer aussi des bijoux pour hommes ?

Oui, je trouve que dans la Mode d’une manière générale et en particulier quant il s’agit d’accessoires, les hommes sont souvent lésés. D’ailleurs, je suis en train de réfléchir avec d’autres designers à une collection Homme plus variée que celle que nous proposons déjà sur notre site.

{Bracelet Homme - Collection Tithê}

{Bracelet Homme – Collection Tithê}

  • Vous avez lancé, Ohiri by Ohiri Kréation : Que représente pour vous cette nouvelle collection ? Elle sera constitué de combien de pièces ? Est-ce une collection qui sera permanente ou occasionnelle ? 

Ohiri by Ohiri Kréation c’est mon nouveau jardin secret ! J’ai eu envie de mettre en avant une autre facette de ma conception du bijou. Je vais plus loin dans l’élaboration même du bijou Ohiri. La ligne est actuellement constituée de quatre pièces pensées et conçues autour d’une même idée celle d’un bijou unique, intemporel et ultra féminin. C’est une collection évolutive, de nouvelles pièces verront donc bientôt le jour !

  • Que veut dire Ohiri ? 

Ohiri est un mot bété, ethnie du centre-ouest ivoirien dont je suis originaire, qui signifie Maturité. C’est aussi le nom de ma mère, ma source d’inspiration.

  • Comment définirez-vous la femme et/ou l’homme Ohiri ?

C’est une personne discrète et élégante qui vit avec son temps.

 

Retrouvez toutes les créations Ohiri Kreation : www.ohirikreation.com et OHIRI by Ohiri Kreation : http://www.ohiri.ohirikreation.com/

Facebook : https://www.facebook.com/OhiriKreation 

Twitter : https://twitter.com/OhiriKreation

Pinterest : http://pinterest.com/ohirikreation/

 

 

happywheels

Fondatrice et rédactrice en chef de STYL'IN MAGAZINE. Entrepreneur. Femme du digital et des relations publiques. Je suis basée entre Paris, Lyon, Genève et Abidjan.

%d blogueurs aiment cette page :