Pendérè, le nouveau projet photographique à voir absolument

By  |  0 Comments

Le nouveau projet beauté qui commence à prendre de l’ampleur sur le Web : Pendérè. « Pendérè » signifie “beau” en sango, langue de la Centrafrique, le pays d’origine de Stencia à l’origine du projet. Cette jeune femme de 23 ans, danseuse et photographe nous délivre à travers son oeuvre sa version de la beauté. Nous avons rencontré, celle qui se fait appelé “perebisou” ou encore “Stencia YAMAMOTO”. Une entrevue toute en légèreté qui nous fait entrer tout de suite dans son univers.

 

En quoi consiste votre projet ?

J’ai créé « pendérè » il y a exactement deux semaines (nous sommes le 31 août). L’idée était d’avoir un compte Instagram entièrement dédié à mon projet photographique « BEAUTIFUL PEOPLE : What is beauty? », projet dans lequel je me questionne sur l’origine de la beauté, en essayant d’y comprendre son essence et sa quintessence.

 

Pourquoi avoir choisi de faire des portraits ?

Le portrait, me permet de me sentir proche de la personne photographiée. Etant donné qu’il nécessite une certaine proximité, je parviens à capter plus facilement l’émotion que dégage le modèle : qu’il s’agisse du regard, des plis aux coins de la bouche, ou des cernes.

 

 

Les personnes que vous photographiez sont, la plupart du temps, sans maquillage. Pourquoi avoir fait ce choix ?

En effet, ouais ! En général, je préfère lorsque le modèle n’est pas maquillé ou du moins très peu. J’ai envie de le voir tel qu’il est vraiment, sans artifices et avec ses imperfections. Car plus les imperfections sont visibles, plus le modèle en est sublimé : finalement ce sont ces petites choses qu’on essaye de cacher au quotidien (cernes, boutons, rides, dents mal alignées etc) qui nous rendent beaux et singuliers.

 

Lorsque vous apercevez une personne comment vous décidez de la photographier ?

Cela va dépendre du moment. Parfois, ce que la personne en face de moi dégage va être assez évident pour moi, donc je vais à tout prix vouloir tester quelque chose avec. Il y a des personnes comme ça avec qui j’arrive à développer une connexion assez forte, et tout se fait naturellement. Je pense par exemple à Ymane, une jeune fille que je photographie depuis deux ans maintenant : avec elle c’est EASY !

Mais généralement, c’est en discutant avec les gens que je décide de les photographier. Le physique compte mais finalement il m’importe peu : c’est surtout l’état d’esprit du modèle qui m’intéresse très souvent. Et s’il est en accord avec le « physique » de la personne, alors c’est encore mieux. IT’S ALL ABOUT WHO YOU ARE ON THE INSIDE BABY  (rires) [Tout ce qui compte, c’est qui vous êtes à l’intérieur ]

 

“Le portrait, me permet de me sentir proche de la personne photographiée”

 

Comment définirez la beauté ?

Pour moi, la beauté se trouve dans nos imperfections, dans la vulnérabilité, la spontanéité, le lâcher-prise et les choses qu’on ne contrôle pas. Ce sont des éléments qui nous dépassent puisque qu’incontrôlés et c’est en cela qu’ils nous rendent singuliers et uniques.

 

Comment avez-vous commencé à être passionné de photographie ?

J’ai commencé la photo à 17-18 ans. A l’époque, j’étais partie étudier à Nice et dans l’ennui j’ai attrapé mon appareil photo et je photographiais les baskets de mes potes de fac. Un an plus tard je suis rentrée à Lyon, et j’ai lancé un blog le Black Mic-Mac (pour ceux qui s’en souviennent, wassssup?), c’était en 2013. Et puis de fil en aiguille mes photos sont devenues plus personnelles, et j’ai fini par migrer sur Instagram. Et c’est vraiment avec BEAUTIFUL PEOPLE que je me suis trouvée.

 

©Pendérè/ Instagram

 

Le projet est disponible uniquement sur le Web ? Ou vos photographies sont ou seront disponibles sous forme de tableau ?

Oui, mon projet est disponible sur mon site internet perebisou.format.com  et sur Instagram sur @_pendere. Vous pouvez également me retrouver sur mon compte personnel @perebisou !

Les photos seront disponibles en version papier très prochainement, des projets d’expositions arrivent très vite, so stay tuned.

 

Que nous réservez-vous pour l’avenir ?

A court et moyen terme, des sessions « BEAUTIFUL PEOPLE » afin d’alimenter le compte Instagram @_pendere, des expositions à Lyon et Paris entre autre. Un « BEAUTIFUL PEOPLE TOUR » en France et en Europe !

Sinon, l’idée est d’avancer petit à petit mais de faire grandir « pendérè » le plus possible.

 

happywheels

Fondatrice et rédactrice en chef de STYL'IN MAGAZINE. Entrepreneur. Femme du digital et des relations publiques. Je suis basée entre Paris, Lyon, Genève et Abidjan.

Laisser un commentaire