Ma p’tite culotte s’engage pour la lutte contre le cancer du sein

By  |  0 Comments

Ma p’tite culotte est la marque de lingerie qui grimpe depuis quelques années. Elle a décidé pour le mois d’octobre rose de se mobiliser à sa façon pour la lutte contre le cancer du sein. Ma p’tite culotte a préparé un sacré programme pour l’occasion.

A commencer par le site internet qui se pare de rose, couleur symbole de la lutte contre le cancer du sein. En plus de la nouvelle allure du site, un espace de dons est ouvert sur le site tout le mois d’octobre.

Ma p’tite culotte s’engage pour la lutte contre le cancer du sein à travers une campagne fun et décalée.

 

Une collection capsule à s’arracher sans plus attendre

Ma p’tite culotte a imaginé une collection capsule de 4 t-shirts avec des fruits (fraises, bananes, ananas et pastèques) placés sur la poitrine. Chacun d’entre eux portent les noms que l’on donne aux différentes formes de poitrines féminines.

100% des bénéfices seront reversés à l’association « Le cancer du sein, parlons en ! »

 

 

Les hommes s’en mêlent

Si le cancer du sein touche 55 000 nouvelles femmes chaque année, les hommes qui accompagnent ses femmes là ont aussi la parole. De plus 30% de la clientèle de la marque est masculine. Difficile à croire pour une marque de lingerie, n’est-ce pas ? Fort de ces deux constats, c’est tout naturellement que la marque s’est entouré d’hommes pour soutenir la lutte contre le cancer du sein.

Les chefs Thierry Marx, Juan Arbelaez et Grégory Cuilleron; l’humoriste Artus; le chocolatier Pierre Marcolini; les acteurs Frédéric Bouraly et Patrick Guérineau ou encore le rugbyman Vincent Clerc se sont prêtés au jeu du #BOOBSPOWER

 

Les interviews vidéos des stars sur la chaîne Youtube de la marque : http://bit.ly/1ml5hxv

La collection capsule  est disponible depuis le 1er octobre au tarif de 29 € sur le site de la marque : http://bit.ly/2i0zHfE

 

 

happywheels

Fondatrice et rédactrice en chef de STYL’IN MAGAZINE. Entrepreneur. Femme du digital et des relations publiques. Je suis basée entre Paris, Lyon, Genève et Abidjan.

Laisser un commentaire