Nancy Zoungrana, une douceur venue d’Afrique

By  |  0 Comments

Modèle spécialisée en sous-vêtements et maillots de bains, Nancy Zoungrana  est l’image d’une mode légère et glamour. A tout juste 20 ans, la jeune burkinabée passionée de lingerie se montre ambicieuse et audacieuse dans le seul but de nous séduire. Pari Gagné!

Avant de devenir modèle, quel était ton parcours? 

avant de me lancer en tant que modèle, je suivais une formation d’esthéticienne spécialisée en maquillage. une formation que je suis toujours d’ailleurs

Comment as-tu été amenée à faire des photos?

C’est lors du salon mondial de la lingerie de 2007 se déroulant à lyon que j’ai été repérée par les représentants de la marque « Morgan »; j’ai par la suite défilé pour eux et c’est là que tout a commencé.

si tu devais n’emporter qu’un objet sur une île déserte; lequel serait-t’il?

un sous vêtement propre (rire). L’hygiène est une chose très importante, de plus il m’est impensable de sortir quelque part sans une bonne lingerie sur moi.

Es-tu une féru de mode? 

Pas forcément. Du moins je ne suis pas très marques, nouveautés et autres, par contre je suis accro à la lingerie féminine

 Depuis Quand as-tu cette passion pour la lingerie féminine?

j’ai toujours été attirée par la lingerie, enfant déja je rêvais de porter de fines dentelles et de la soie. Mais ce qui a vraiment marquer le début de ma passion pour les sous-vêtements féminins fut mon premier défilé en maillot

Peux-tu nous donner quelques conseils pour bien choisir ses sous vêtements? 

Alors les filles, il y a 3 règles à toujours respecter lorsque l’on choisit sa lingerie. Toujours sexy; jamais vulgaire; et à la bonne taille c’est mieux (rire)

Pour toi, Bien choisir ses sous-vêtements est-il aussi important que de choisir ces habits ?

Je trouve que la lingerie reflète la personnalitée de la femme. On peux se permettre des fantaisies que nous n’oserions pas forcement avec nos vêtements; pas besoin d’être parer de marque ou d’être à la pointe des nouveautés et donc de ressembler à tout le monde. Personnellement, je mise sur les accessoires et sur le style.

Quels ont été les grands moments de ta vie de modèle?

les défilés de salon pour différents créateurs mais surtout pour le styliste de Yves Saint Laurent, Jean Luc François ainsi que ma rencontre avec mon agent artistique, Didier Teurquetil.

Quel est ton objectif d’avenir ?

Mon plus grand rêve serait d’aller faire des études biologiques spécialisé sur les peaux noirs et asiatiques au japon dans le but de devenir professeur.

As-tu un modèle dans la vie?

Oui, ma mère. Elle s’est toujours battue pour nous offrir le meilleur à mes frères ainsi qu’à moi, c’est une femme magnifique, la plus belle à mes yeux qui ma toujours soutenue et pousser dans mes projets. C’est bête à dire mais j’aime ma mère et je l’idolatre plus que n’importe qui d’autre.

Crédit photo: Didier Teurquetil

 

 

happywheels