Sanvê Paris, la rencontre de deux univers

By  |  0 Comments

Sanvê, un mot, un univers particulier. A la tête de cette marque Diane, une jeune femme passionnée par la mode, par la création et « ses » cultures. Elle nous raconte tout.

DSC_6811

     Que signifie Sanvê ?

Sanvê signifie la clé dans ma langue maternelle, le Baoulé (ndlr : une langue parlée principalement en Côte-d’Ivoire)

    Pourquoi avoir décidé de donner ce nom à votre marque ?

J’ai décidé de donner ce nom à la marque de vêtements que j’ai créée car j’avais envie d’inscrire mon action au cœur de mes racines profondes. La clé a une double symbolique pour moi. En effet, il s’agit de la clé de l’univers Akan que j’invite à découvrir et la clé du chemin que j’ai parcouru pour en arriver là.

   Pourquoi vous lancer dans la création de vêtements ?

Depuis ma plus tendre enfance j’ai appris l’art d’harmoniser les couleurs auprès de ma maman. Par ailleurs, j’ai toujours été émerveillée par l’univers qu’offraient les merceries. Il y a quelques années j’ai été rattrapée par ce désir profond de créer des vêtements. Je me suis d’abord offert une machine à coudre et ensuite j’ai pris des cours de couture. Ces derniers mois, ce désir s’est fait de plus en plus pressant à tel point que la seule manière pour moi de le tempérer était de faire ce saut dans l’inconnu. C’est ainsi que Sanvê est née. Enfin, l’accueil réservé par mes proches à mon travail, et l’engagement de ma maman dans cette aventure, m’ont donné envie d’aller plus loin.

  Quel est votre parcours ?

J’ai un parcours plutôt classique car j’ai fait une école de commerce à Paris et j’ai travaillé pendant longtemps dans le domaine bancaire, notamment en tant qu’auditrice interne.

 Avez-vous un parcours mode ?

Je suis une autodidacte qui n’a pas suivi de parcours spécifique dans le domaine de la mode. Toutefois, je me forme actuellement afin de parfaire ma technique.

DSC_5468

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Mes sources d’inspirations sont nombreuses ! Tout d’abord je suis une fan inconditionnelle de la couleur et des motifs. Mon hobby préféré est d’oser marier les couleurs les plus folles. Je suis également très sensible à l’architecture française, particulièrement au style baroque, notamment pour sa symétrie, ses formes, ses courbes et ses volumes. Cela est certainement lié à mon esprit de rigueur. Enfin, la Côte d’Ivoire, ses traditions et ses savoir-faire ancestraux.

Quels sont vos matériaux de prédilection ?

Dans le cadre de mes créations j’utilise principalement le pagne tissé. Je suis très sensible au travail artisanal et au sens qui s’y rattache.

Comment qualifieriez-vous la femme Sanvê ?

La femme Sanvê c’est vous, c’est moi ! C’est une femme épicurienne qui profite pleinement de la vie. C’est une femme intemporelle qui se démarque par ses styles variés.

Vous travaillez avec des artisans en Côte-d’Ivoire, que signifie cette démarche pour vous ?

Il s’agit pour moi d’une démarche très importante. Car même si je vis actuellement à Paris, j’ai toujours eu envie de créer un projet en lien avec la Côte d’Ivoire. Sanvê est le fruit de deux passions : le développement et la mode. J’ai longtemps voulu travailler dans le domaine du développement mais l’opportunité ne sait jamais présentée. L’essence même de Sanvê est née de ce désir de devenir l’ambassadrice de ces artistes qui m’ont saisie, c’est ma façon à moi de rendre hommage à la terre de mon enfance.

Comment qualifieriez-vous l’univers de Sanvê ?

Sanvê est la rencontre entre deux univers, la France et la Côte d’Ivoire. J’ai passé autant d’années à Abidjan qu’à Paris, Sanvê représente l’union  de ces deux cultures. C’est un univers très riche et original qui met un point d’honneur à sublimer la femme tout en respectant ce qu’elle est. Je finirai  avec la ligne de la marque: « Sanvê ou la rencontre du chic parisien et du vêtir traditionnel baoulé ».

DSC_5276

Où pouvons-nous nous procurer les créations Sanvê ?

A ce jour, les créations Sanvê sont proposées lors d’événements privés ou en contactant directement l’équipe.

Comment voyez-vous la suite de Sanvê ?

J’aimerai continuer à proposer des créations toujours très originales et un brin décalé. Enfin, je souhaiterais développer des partenariats avec des boutiques multi-marques afin de disposer de corners dans Paris, dans un premier temps, et ensuite dans d’autres villes de France.

Quelles sont les prochaines actualités de Sanvê ?

La  présentation de la nouvelle collection Automne-Hiver 2015 et le lancement des prochains événements privés.

 

Crédit Photo : Constance Viot

 

happywheels

Fondatrice et rédactrice en chef de STYL'IN MAGAZINE. Entrepreneur. Femme du digital et des relations publiques. Je suis basée entre Paris, Lyon, Genève et Abidjan.

Laisser un commentaire